• Bienvenue dans ma chambre, le tout premier chantier que j'attaque, tout juste 1 mois après avoir emménagé dans la maison ! Je vous expliquerai dans cette catégorie la métamorphose de cette pièce, étape par étape et en images. Mais tout d'abord, quelques points clé :

    • Durée des travaux : 5 mois
    • Etapes principales : détapissage, réparation des trous dans les murs, installation de 6 interrupteurs/points électriques, décapage thermique, pose de voile de rénovation, fabrication d'un miroir sur mesure, import des meubles depuis la France, fabrication d'un ciel de lit, pose de baguettes murales, création d'un arrondi pour les fenêtres, couture de 6 rideaux/voiles de lit.
    • Coût des matériaux et fournitures : CHF 3294.-
    • Coût de la déco, meubles, etc. : CHF 2995.-

     

    AVANT...

    ...APRES

    Je vous souhaite une bonne découverte des travaux réalisés dans cette pièce !


    5 commentaires
  • La chambre est la première pièce que j'ai voulu rénover : c'est la plus belle de la maison, avec le meilleur potentiel (cheminée, plafond à stucs, magnifique parquet). D'autre part, en l'état, je ne me sentais pas à l'aise : c'était une ambiance bien trop sombre et lourde.

    Voici la pièce à l'origine, qui était utilisée par le propriétaire précédent comme salon : une tapisserie baroque de couleur bordeau et or, de lourds rideaux gris baroques, des boiseries peintes en gris, un parquet marqueté... le tout encore alourdi par un plafond à la décoration à stucs très riches. Sans compter mes meubles qui ne sont pas accordés. Il faut vraiment faire des efforts pour se projeter et je décide de créer une pièce entièrement blanche, pour sortir de cet étouffant décor.

     

     

    289712_2177180961019_521882676_o

     

     

    avant 2

     

     

     

    Chambre1

     


    votre commentaire
  • Première étape : le détapissage. Bien que la pièce soit immédiatement éclaircie au niveau des tonalités, mon enthousiasme est vitre refroidi par une série de catastrophes : le plâtre, désolidarisé du lattis et friable, tombe à de maints endroits ! Mais ça, on verra plus tard. Je continue avec mon spray rempli de produit à décollant la tapisserie, mais celle-ci est comme vernie par le temps : le produit ne pénètre pas, je ne peux arracher que petits bouts par petits bouts. Un vrai jeu de patience commence alors. Le gris des boiseries ressort d'autant mieux, maintenant que le mur est blanc.

    chambre2

    Tant que le plâtre tombe, je suis obligée de gratter jusqu'à atteindre une zone plus solide! Voici le résultat pour le plus gros trou, que je rebouche petit à petit avec de l'enduit de rebouchage.

    chambre3


    votre commentaire
  • La tapisserie est enfin de l'histoire ancienne! Le décapage des boiseries commence. J'ai également acheté ce lit en fer sur eBay, en France, pour 180 euros. Celui que j'avais avant (un futon en bois) n'était pas du tout adapté au style de la pièce! Mon chat Schatzeli surveille les travaux.
    chambre5

    votre commentaire
  • Le décapage thermique (que je trouve moins nocif pour l'environnement que le décapage chimique) est un véritable supplice chinois, qui demande une patience et une force de poignet considérables. Attention aux cloques, aux cors et aux brûlures! Pour plus de sécurité, j'ai fait analyser la composition chimique des peintures dans un laboratoire (n'oublions pas que la maison date de 1859, il n'est pas impossible qu'elle contienne des substances nocives pour la santé). Verdict : aucune trace de plomb, et donc pas besoin de porter un masque. L'odeur est très forte mais embaume la térébenthine, ce qui n'est pas désagréable.

    chambre6

    votre commentaire
  • Comme je n'avais jamais posé de papier peint, il m'a bien fallu apprendre! Grâce aux précieuses vidéos de Youtube, j'ai pu acquérir les bases de cet important savoir quand on rénove (voici la vidéo qui m'a été bien utile!).

    Après avoir posé une couche de fixateur pour plâtre (senteur "oeuf pourri"!), voici la pose de mon premier lé de voile de rénovation (une sorte de buvard épais qui donne un beau grain au mur.). Pas facile... mais c'est comme tout... c'est un coup de main à prendre! J'adore les avant-après :-)

    chambre8
    chambre7

    votre commentaire
  • Voilà un sacré ciel de lit (construit à base de... moulures synthétiques pour plafonds!) qui m'a donné bien des sueurs! Il fallait construire une structure suffisamment solide pour supporter les rideaux! J'ai donc monté tout cela sur une plaque en fibres de bois superposées (pour ne pas qu'elle plie avec le temps!). J'ai ensuite solidifié le tout grâce à des équerres et de simples rails métalliques pour rideaux. Là-dessous, il y a aussi des couches de colle (au pistolet), de silicone, un enchevêtrement de ficelle... bref, je serais bien incapable de refaire ce ciel de lit à l'identique!

    chambre10
    Le plissage du tissu m'a aussi fait enrager durant 4 heures. Ne réussissant pas à faire un plissage régulier comme sur l'image de l'Hôtel Cranley, j'ai opté pour la version "froufroutante et gonflante" que je trouve bien mieux au final. Ca valait bien la peine de s'énerver ;-)
    chambre11
    Et voici un premier essai de pose au mur.
    chambre12

    votre commentaire
  • Depuis toujours, j'ai été fascinée par les boiseries murales qui confèrent, à mes yeux, beaucoup de classe à une pièce. Je décide donc d'en poser moi-même grâce à ces baguettes que l'on trouve dans tous les do-it. Ici, elles sont en polyuréthane, qui est bien plus résistant que le polystyrène. Un pistolet à silicone, une scie à onglet et le tour est joué! Sans oublier un moule pour les petites rosaces à réaliser (toutes ont été faites à l'unité. Comptez 30 minutes de séchage minimum par pièce et j'en ai une trentaine à faire!). Mais le résultat en valait la peine!

    Comme souvent, mon petit Schatz est de la partie.

    chambre13
    chambre14
    Non mais cette bonne bouille ronde! J'adore l'expression qu'il a sur cette photo!! A croquer!
    chambre15

    votre commentaire
  • Un petit job tranquille pour changer un peu! Décapage de l'espagnolette à la spatule puis peinture laitonnée.

    Chambre 17
    Chambre18

    1 commentaire
  • Voilà les moulures posées, mais le mur n'est pas encore peint (raison pour laquelle les rosaces ont un ton gris à cause du plâtre). Il faut maintenant qu'un vitrier me réalise un miroir sur mesure pour cette niche, vide depuis longtemps.
     
    Une bande de papier peint appliquée au fond de la niche et il ne reste plus qu'à tracer le contour au crayon : le tour est joué, j'ai mon gabarit pour le miroir!
     
    chambre16
    Voilà le miroir collé au mur grâce à de la colle spéciale qui n'abîme pas le tain du miroir. L'applique sur la droite a été chinée sur eBay (48 euros la paire). Elle se reflète joliment dans le miroir qui donne une plus grande profondeur à la pièce.
    chambre19

    votre commentaire
  • Un coup de peinture laitonnée et la cheminée retrouve son lustre! Le conduit n'étant plus utilisable, je l'ai garnie de fausses bûches et j'allume parfois un petit "feu" au bioéthanol. Le conduit sera rénové lorsque le toit sera changé.

    chambre20

    votre commentaire
  • Comme je voulais des fenêtres arrondies et non rectangulaires, il n'y avait qu'un choix : les faire moi-même! J'ai pour cela acheté une défonceuse exprès pour exécuter un petit liseré sur le bord. Pas facile, c'était la première fois que j'utilisais cet outil et l'erreur n'était pas permise en cas de raté! Comme je n'ai pas d'établi, c'est la table du salon qui s'est dévouée!

    chambre21
    Avant : à droite. Après : à gauche. Vive l'aggloméré et les équerres!
    chambre22

    votre commentaire
  • Après 5 mois de travaux, la chambre est prête! Quelques accessoires chinés en brocante et comme d'habitude sur eBay complètent la décoration. Du mobilier de mon ancienne chambre, je n'ai conservé que la coiffeuse.

     

    Lampes articulées des Etats-Unis, lampes et tables de chevet de France... des trouvailles venant de partout!

    Les rideaux sont installés. J'ai eu du mal à choisir la couleur et me suis enfin fixée sur ce vieux rose en soie.
    Une chaise achetée pour une misère dans une vielle grange, que Grisha trouve à son goût.
    chambre24
    Quelques bijoux de famille et d'authentiques lettres du 19ème pour compléter le décor.
    Embrases et porte-embrases des USA :
    Détail des moulures que j'ai réalisées (les baguettes étant vendues au mètre puis découpées et les rosettes ont été moulées à la pièce avec du plâtre à prise rapide) :
    J'aime beaucoup ces porte-embrases en laiton chinés sur eBay et qui retiennent les voilages du lit :
    L'une des deux lampes articulées provenant des USA :
    Poignées des deux petites armoires camouflées. J'ai remplacé les anciennes poignées par ces petites pommes de pin. A gauche, détail du parement de cheminée en fonte.

    C'est fini pour cette pièce-ci!

    Prochain défi : le couloir d'entrée!


    2 commentaires
  • Ce soir, c'était "opération rajeunissement" de ma coiffeuse. Depuis toutes ces années, j'avais envie de remplacer cet affreux papier collant rouge, mais aucun tissu ne me séduisait. Et puis, il y a quelques jours, j'ai acheté un coupon à 4.-, jeté pêle-mêle dans un bac de fins de rouleaux. Et d'une taille parfaite, à quelques centimètres près! Contente du résultat!

    01
    Une couleur qui est plus douce et qui va mieux avec mon intérieur. Dommage qu'on ne voie pas bien les rayures soyeuses sur cette photo car il fait nuit.
    02
    Avec un gros plan, on voit mieux!
    03

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique