• Bienvenue dans le couloir d'entrée, le chantier numéro 2 ! Je vous expliquerai dans cette catégorie la métamorphose de cette pièce, étape par étape et en images. Mais tout d'abord, quelques points clé :

    • Durée des travaux : 5 mois
    • Etapes principales : détapissage (jusqu'au plafond !), réparation des trous dans les murs, décapage thermique, pose de voile de rénovation (jusqu'au plafond itou !), fabrication de 5 miroirs sur mesure, fabrication de 2 cadres sur mesure,  pose de baguettes murales, couture du rideau à pompons.
    • Coût des matériaux et fournitures : CHF 891.-
    • Coût de la déco (lampe, tissu, miroirs, etc.) : CHF 819.-

     

    AVANT...

    couloir1

    ...APRES

    Je vous souhaite une bonne découverte des travaux réalisés dans cette pièce !


    2 commentaires
  • Une fois la chambre finie, je n'ai pas pris la peine de me reposer. Tout à ma motivation, j'ouvre un petit chantier : le couloir d'entrée qui est juste à côté de ma chambre.

    A l'image de la maison, il est vieillot avec des tapisseries d'un autre âge. Un coup de jeune ne lui fera pas de mal! Bien que ça soit un endroit passant (et potentiellement salissant), je choisis à nouveau des couleurs blanches.

    Donc, voici le couloir avant...

    couloir1

    Sans surprise (comme pour la chambre), le plâtre s'est arraché par endroits avec la tapisserie. Voilà une série de beaux trous à replâtrer...

    couloir2

     

    couloir3
    couloir4
     
    couloir5
    De jour comme de nuit, ça travaille dur!
    couloir6

    votre commentaire
  • Pour mon malheur (décidément!), il y avait du papier peint jusqu'au plafond. J'ai hélas vite compris pourquoi! Il est tout fissuré et craquelé!

    couloir7
    Après avoir poncé et replâtré le plafond, j'ai tapissé celui-ci de voile de rénovation, afin de lui donner un aspect le plus lisse et régulier possible.
    couloir8

    1 commentaire
  • La pièce est désormais entièrement emballée de voile de rénovation, des murs aux plafonds! Une fois les boiseries décapées, elles sont peintes en blanc avec un primaire d'accrochage puis avec la peinture elle-même.

    couloir9
    Et voici le susucre : la pose des moulures! Ma partie préférée. On discerne, à gauche et à droite, des panneaux qui accueilleront des cadres avec miroirs.
    couloir11

    votre commentaire
  • Une magnifique lampe achetée en Allemagne chez Sha-Do (modèle Brussel). Le halo en forme de moulure est de taille réglable, jusqu'à 3 mètres de diamètre. Port compris à destination de la Suisse, compter CHF 330.-

    couloir10
     
    IMG_1246
    Un cadre fait sur mesure pour s'ajuster parfaitement dans l'espace prévu dans les moulures. Baguette achetée chez Stauden Leisten, en Allemagne. Un miroir sur mesure est en cours de fabrication. A suivre, donc.
    D'anciennes photos et documents pour donner un air plus authentique (ici, un inventaire de château).

    votre commentaire
  • Tissu de soie véritable achetée à Hollywood via eBay, de même que la garniture de pompons. Impossible d'avoir une si belle qualité à un prix abordable en Suisse. Il faut donc trouver des bons plans!

    Et voilà le résultat final : montés sur un tasseau de bois (avec du velcro pour les détacher facilement), ces rideaux ont trouvé leur place! Bougeoirs chinés sur Ricardo.ch.


    votre commentaire
  • Avec ses splendides plaques de propreté en laiton repoussé, cette porte méritait d'être retapée! Décapage thermique, c'est reparti!

    couloir12
    Quelques étapes plus tard...
    IMG_1248
    Miroirs biseautés réalisés sur mesure. C'est trois fois le prix de miroirs simples, mais le jeu en valait la chandelle pour donner un air plus ancien à cette porte. Ici, ils sont posés et la colle (spéciale pour ne pas abîmer le tain) est en train de sécher.
    couloir16

    Placer une porte sur ses gonds quand on est seule, ça n'est déjà pas facile. Mais avec le poids des miroirs en plus (et avec surtout la peur qu'elle ne bascule!), c'était sportif! Heureusement, grâce aux travaux exécutés depuis plusieurs mois, j'ai gagné de la force dans les bras. Voilà une jolie porte qui amène de la lumière en reflétant la fenêtre vis à vis. Comme très souvent sur les photos que je prends, il y a un chat. Ici, Banzaï :


    votre commentaire
  • Je les ai désirés depuis longtemps... voici enfin les deux miroirs de mon couloir (encore merci au transporteur qui se reconnaîtra et qui a la gentillesse de m'apporter les choses les plus improbables les unes que les autres).

    Après tous les soins que j'ai pris à boucher les trous dans ce mur, j'ai presque redouté de devoir percer 4 trous avec ma super perceuse (généreux cadeau du transporteur précité). J'avais raison d'être méfiante : à peine les premiers millimètres forés, une poussière noire de charbon est sortie du mur. J'avais oublié que, sur l'un des côtés, les briques sont en asphalte (il y a une ancienne mine à deux pas de chez moi et on en faisait étonnamment aussi des briques). Voilà donc mes murs pleins de poussière noire! Heureusement, j'ai pu l'enlever délicatement grâce à mon puissant aspirateur.

    Je suis contente du résultat final, avec effet "miroirs sans fin".

     

    Prochain chantier : le salon!


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique