• Ce chantier n'est pas encore ouvert (ou si peu...)

    Comme je trouvais la cuisine très sombre, je l'ai simplement repeinte en blanc, en attendant de pouvoir la refaire intégralement. C'est parti pour une série de "avant-après"!
     
    Peinture au pistolet. Haha, quelle allure, quel style, quel raffinement! Mais il me fallait mettre de vieilles frusques bonnes à salir. Ce qui est horrible, c'est mon tattoo qui dépasse... on dirait une grande culotte bleue, haha!
     
    182143_4005113178182_933036132_n526049_4480164534169_294606854_n
    Ce mur de briques sera de toute façon démoli car j'ai envie de rattacher la pièce voisine pour me faire une belle grande cuisine.
    337153_4008343978950_853316344_o
     
    679931_4483522778123_922159165_o

    votre commentaire
  • Je HAIS à toute force cette horrible et sombre tomette de la cuisine. Aussi, j'avais prévu de poser un dallage par-dessus (quand j'avais encore l'illusion de débuter les premiers travaux de la maison par la cuisine).
     
    Occasion inouïe, aidée d'un ami habile marchandeur, j'ai pu obtenir cette fin de série de 40m2 pour 3800.- (la moitié du prix initial). Nous voilà donc partis, armés d'une remorque, pour transporter les 2.5 tonnes de dallage chanceaux St-Roch sur 100km. Comme la route était fort belle (nous étions à fin avril), nous avons choisi de passer par-dessus la montagne, par une petite route, au lieu de la contourner. Misère! Arrivés au sommet, adieu tulipes et jonquilles, on se serait crus en plein mois de janvier : neige partout, blizzard, congères, brume jusque par terre... un enfer polaire!
    Nous avons ensuite déchargé à grand peine ces 3 caisses à l'aide d'un transpalette à bras et les dalles ont été rentrées dans la maison par Candice et moi, pour les mettre à l'abri des intempéries! Ouch!!
    528663_3454201365731_177546951_n

    Essai en situation : il n'y a pas à dire, c'est bien plus joli que le sol actuel! Schatz semble approuver.

    468050_3454670777466_611935557_o


    votre commentaire
  • Tadam ! Encore une belle trouvaille aujourd'hui! J'ai trouvé totalement par hasard ce magnifique radiateur chauffe-plat d'1m20 sur un site de ventes en ligne (pour une bouchée de pain : 275 CHF (soit env. 220 euros)). Entièrement en fonte, recouvert de décors fleuris (il faudra que je mette une meilleure photo...), il est splendide... mais extrêmement lourd (probablement plus de 200kg).
     
    Un démontage complet l'attend, ainsi qu'un bon décapage. Ensuite remontage, jointement, peinture (thermolaquage?) et hop, direction l'étage pour un remontage sur place (d'une pièce, il est trop lourd à transporter). Sans oublier le test d'étanchéité! Encore une belle perle pour ma maison.
     
    Gcl79MDvHU-P5XDktaD5Nw_2

    1 commentaire
  • Avec l'arrivée de mon futur bureau, la semaine prochaine, je dois faire de la place. Là, mon appartement arrive gentiment à saturation au niveau des meubles. Comme ma future pièce "bureau-bibliothèque" est encombrée de mes armoires de bricolage, je dois bien les repousser plus loin ! En l'occurence, dans une pièce qui me sert de débarras et qui contient une immense armoire. L'idée est donc d'enlever cette armoire et de la mettre dans la cuisine, à la place du banc d'angle qu'on voit ci-dessous. Mais pour ce faire, pas d'autre choix que de manier le pied de biche et la masse. Hélas, car il a été fait sur mesure, sur place, cloué-collé-vissé et indémontable. Impossible, donc, de le donner (ce que je fais d'habitude, car je ne jette pas les meubles. Je préfère les mettre à 1.- sur Internet et faire des heureux pour pas cher).
     
    Je n'aimais pas ce banc d'angle, mais au moment de le démonter, j'ai quand même eu un petit pincement au coeur. Comme il se doit, il est 22h00 quand je décide de m'y mettre :
    1975029_407584576052475_902775365_n
    Et voici l'armoire, qui était dans le débarras, juste derrière le mur en brique qu'on voit ici. Petite mais costaude, j'ai réussi à la déplacer toute seule. Elle fait pourtant 2m20 de longueur mais j'aime ce genre de défis ;-)
    603595_10202768744611668_880275751_n
    Evidemment, déplacer un tel meuble ne va pas sans un immense intérêt de la part de mes chats ! Banzaï, dès le lendemain, a trouvé la planque idéale dans les nappes!
    1393855_10202768745211683_1114360052_n

    1 commentaire
  • angel
    - Diable :    Vas-y, Dédé, dis-leur! Niak niak niak!
    - Ange  :     Oh non Delphine, tu ne peux quand même pas leur montrer ça!
    - Delphine : Ca va, la tête? Vous avez vu son état? Je vais passer pour quoi?
    - Diable :     C'est la vérité! Allez, confesse ce crime horrible, niak niak niak!
    - Delphine:  C'est bon, j'avoue... il y a une pièce que je ne vous ai JAMAIS montrée. Et pour cause... non seulement elle est affreuse, orientée Nord-Nord, glaciale et peinte en vert, et j'en passe. Comme je n'avais pas de projet pour cette pièce, elle est devenue mon dressing. Puis ma pièce à repasser. Puis mon stock de peinture. Et d'outils. Et de bois. Puis une brocante. Puis un lieu commode où l'on stocke le moindre truc qui traîne et qu'on n'a pas envie de ranger. Et au final, cela donne ça :
     
    20160104_203848 (600x800)
    Vous en conviendrez, il n'y a pas de quoi être fière. Je fermais même parfois cette porte à clé quand j'avais de la visite. La plupart de ces choses finiront à la brocante du coin. Seulement, il faut s'y mettre. Je me dis ça depuis... quoi, quatre ans déjà??? Bon ben... il faut s'y mettre...
    Et justement, ce soir, je m'ennuyais un peu. Je regardais ce mur de briques atroce entre la cuisine et la pièce à cheni (comme on dit chez nous... comprenez "fouillis"). Et je me disais "et si je le cassais? J'ai toujours eu ce projet, mais rien ne pressait. Ma cuisine est toute petite... un double volume ne serait pas à dédaigner pour y mettre une table et être plus à l'aise pour cuisiner. Premiers coups de burin-massette, tout en douceur :
    20160104_190436 (600x800)
    Pfff, comme c'était trop long, je suis allée chercher la masse à la cave. C'est sympa dix minutes, à casser un mur. Mais c'est fatiguant aussi (surtout en haut d'un escabeau). Alors j'arrête là pour ce soir et je range les petites choses précieuses qui se trouvent en haut de mon armoire... ainsi que dans ma fameuse pièce... car la poussière va s'infiltrer partout! En vérité, je me suis asséné un maître coup de massette sur la main, alors je laisse les outils au repos pour ce soir ;-) Bonne soirée!!!
    20160104_201327 (800x600)
    *Le lendemain*. A peine mon travail de démolition commencé, je suis tombée bêtement dans mon tas de gravats. Voici le résultat. Je suis griffée de la sorte jusqu'au coude! Une pause s'impose... hélas!
    12438977_754459284698334_2643050627457032079_n (600x800)
    Je dois donc en rester là pour ce soir, mais je suis quand même contente : on peut déjà se faire une bonne idée des futures proportions:
    12507480_754500311360898_3923325628333629709_n (800x600)
    Aussi, le lendemain, je peux enfin manger dans ma "presque grande cuisine!". Les minous sont toujours présents, bien évidemment (surtout quand il y a des fruits de mer dans les parages). Au passage, on voit ici des rideaux jaunes que je n'aime pas du tout (pas pour leurs motifs, mais je n'aime pas le jaune). Je voulais les jeter au container avant de taper leurs références sur Google (Laurent Steve, Romanex de Boussac)... et de m'apercevoir qu'ils valent un petit pactole! Avec un peu de chance, j'en tirerai 200 euros (il y en a 4).
    12510357_754717398005856_3123708505643358063_n (800x450)
    Quelques heures plus tard, surprise!!! Ma meilleure amie Candice et son gentil amoureux Clovis ont décidé de me prêter main forte. Ne ménageant pas leur peine (ni leur après-midi de congé!), ils ont joué de la masse pour moi, alors que j'étais au travail. Ils sont vraiment adorables! Ici, la Viking à l'oeuvre :
    1098119_754500264694236_2768104381156923345_n (600x800)
    Puis, c'est au tour de l'Iroquoi, qui a fait tomber ce dernier pan de mur d'un seul bloc!
    12507283_754777631333166_5011665314453523784_n (450x800)

    Au milieu de cette agitation, Minette crapahute dans les gravats en mode camouflage:

    10639429_754939441316985_5786055121122809087_n (600x800)
    Après un nombre incalculable de pelletées, le tas de gravats est déposé dans un coin de la cuisine (il doit peser deux bagnoles!). J'ai grimpé dessus pour vous prendre cette photo (sans me casser la figure, cette fois!) : quel espace! Ca fait tout bizarre!
    12400935_754939031317026_7633153838340267192_n (800x600)
    La vue, de l'autre côté, est moins sympathique. Sous les draps posés au sol, le tas de gravats. Je ne veux pas le voir, je fais du déni. Je suis terrifiée par l'idée du nombre de calories qu'il faudra brûler et par le nombre de litres de sueur qu'il faudra distiller pour déplacer tout ça. Aussi... à suivre!
    934063_754939101317019_6377087142579339249_n (800x600)

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique