• En effet, ce soir, c'est plomberie. Et avec un chaton de 3 mois dans les parages, c'est encore plus simple, hum (maintenant, il ronronne sur mes bras. Ah non, il se lève et tente de rentrer sa truffe dans mon nez. Ah non, il essaie d'attraper les lettres qui bougent à l'écran. Bref, vous avez saisi l'ambiance générale).
     
    J'imagine que cette salle de bain a dû être refaite à la fin des années 60, comme beaucoup d'autres travaux dans cette maison. On ne peut évidemment rien reprocher à cet écoulement, qui a fait son temps. Car le malheureux, en partie rouillé, était comme scié à la base, juste sous l'écrou que j'ai à la main. Du coup, il avait fallu mettre de la pâte à colmater les fuites pour étancher provisoirement le problème. Mais il était temps de prendre les choses en mains, car un bouchon vient de se produire et l'ensemble ne résistera pas à un nouveau démontage/remontage. C'est une première, mais ça n'a pas l'air compliqué.
    20141201_180525 (600x800)
    J'ai donc acheté un kit de siphon (d'occasion aux petites annonces... il n'y a pas de petit profit !). Ici, je scie pour ajuster la longueur du tube qui entrera dans le mur.     
    20141201_180923 (600x800)
    Si je veux éviter les nouveaux bouchons, il faut absolument poncer soigneusement les petites barbes du plastique consécutives au sciage. Sinon, elles retiendraient notamment les cheveux (ça y est, le chaton mordille mon piercing à la lèvre, maintenant ! Au secours !).
    20141201_181258 (600x800)
    A présent, vissage du tout (sans oublier de mettre les joints de caoutchouc !) et faire couler à grande eau pour voir s'il y a des fuites ou pas. Aucune goutte indésirable ne s'étant manifestée, je considère la mission comme acomplie ! Voici les 20 minutes les mieux employées de la journée !
    20141201_181822 (600x800)

    votre commentaire
  • Aujourd'hui, j'ai reçu par la poste toute une quantité de boules et d'accessoires d'occasion pour Noël, achetés sur un site d'enchères. Une fois le tout déballé, cela représente une belle quantité de décorations ! Chose assez exceptionnelle, il n'est à déplorer qu'une seule boule cassée. Tout ceci m'a coûté la modique somme de CHF 100.- tout rond et j'ai de quoi décorer un sapin entier ! Je n'ose pas imaginer le prix de tout ceci acheté à neuf dans un magasin. Et sans être fondamentalement avare, je privilégie toujours la piste de la chine et des brocantes : mon toit est à refaire, j'économise et il n'est pas possible d'ouvrir la bourse à tous les vents de la tentation !
    20141128_181739 (800x600)
    Je commence par mes boules préférées (car je ne garderai probablement pas tout). Ici, un lot de boules toutes neuves :
    20141128_181533 (800x600)
    Avec, au centre, un camée :
    20141128_181539 (600x800)
    Celles-ci sont splendides, on dirait du verre mercurisé. Errreur, c'est du plastique ;-) Le brillant au centre reluit magnifiquement à la lumière, c'est superbe.
    20141128_181626 (600x800)
    Tout un assortiment de pompons (dont certains pourront même orner les espagnolettes des fenêtres, car il y en a une sacrée quantité !).
    20141128_181659 (800x600)
    Des pailletées transparentes
    20141128_181621 (800x600)
    Des allongées dont le style tranche un peu avec la couleur noire, mais il faudra essayer...
    20141128_181603 (800x600)
    Je n'ai jamais apprécié les angelots, que je trouve kitsch. Mais bon... à la période de Noël, ça passe encore... ça fait fête.
    20141128_181705 (600x800)
    Voici ensuite les boules que j'aime moins :
    20141128_181609 (800x600)
    Trop seventies/eighties pour moi...
    20141128_181616 (800x600)
    Des isolées...
    20141128_181632 (800x600)
    Je n'aime pas cela non plus :
    20141128_181648 (800x600)
    En revanche, voici ZE pied de sapin, suffisamment grand pour mettre un paquet d'eau. Celui-là date des années 70 environ et c'est du solide ! Je n'ai rien trouvé de mieux l'année passée en magasin.
    20141128_181727 (600x800)
    Quelques bougies, c'est toujours utile... mais j'ai une si sainte terreur du feu que je privilégierai les guirlandes électriques (une hérésie au 19ème, mais tant pis !).
    20141128_181712 (800x600)
    Et voici enfin ce magnifique ruban, large, aux tons doux, qui est actuellement en route quelque part entre l'Angleterre et la Suisse. J'en ai commandé 20 mètres pour faire de gros noeuds pour le sapin et ceci m'a coûté CHF 40.- supplémentaires. Je suis presque parée !
    $_57 (800x600)
    Chacun est donc content et petit Moussaillon, qui participe évidemment, s'amuse dans les boules (celles-là de papier). Il a des paillettes jusque sur la truffe, un vrai chaton de Noël !
    20141128_180055 (600x800)

    Un très agréable week-end à vous !!!


    votre commentaire
  • Depuis neuf mois (en fait depuis l'installation de la cheminée du chauffage à gaz), mon toit comporte un gros trou, bouché par cette plaque de bois. Comme on le voit sur la photo, les tuiles commencent à se casser la figure. Il y a quelques semaines, le vent a soufflé tellement fort que la planche a bougé et qu'il y a eu de l'eau jusqu'au rez-de-chaussée (heureusement, c'est la cage d'escaliers juste en-dessous et elle sera à rénover de toute façon). La peinture du plafond de celle-ci a commencé à cloquer, les bois à ramollir, bref il fallait agir! N'attendant donc plus une aide promise, je me lance toute seule dans l'aventure. Je ne suis pas rassurée, notamment par l'idée de faire tomber une tuile par mégarde sur l'un de mes chats! Pour l'anecdote, la petite fenêtre mignonne est un pigeonnier. Mais je n'ai encore jamais vu d'oiseau dedans.
    20140906_102812
    Pour accéder à l'endroit du toit d'où je dois faire ma réparation (et depuis lequel je prends la photo), je dois passer par un petit trou (flèche verte). Et juste devant, il y a la cheminée du chauffage. Et SURTOUT un immense trou qui traverse deux étages. Autant dire qu'il vaut mieux ne pas avoir le vertige !
    20140906_110533
    Première étape : enlever la planche en bois et les tuiles, afin d'avoir accès à la charpente. Comme vous le voyez, ça n'est pas un petit trou!!
    20140906_104331
    La vue est très belle, mais je n'en profite guère, toute à ma besogne.
    20140906_105141
    Un ami m'a prêté ce petit outil osscillant qui a fait merveille pour couper le bois de manière très pratique. Une scie sauteuse ou à main auraient été difficiles à manipuler. Vous voyez mon toit, il n'est plus tout jeune... il a 155 ans! J'ai retrouvé une inscription sous une tuile "juin 1911". Preuve qu'il avait déjà été réparé, puisque la maison date de 1859. C'est mon prochain gros challenge, refaire le toit en entier par une entreprise, mais chaque chose en son temps.
    20140906_110745
    J'ai installé un nouveau contrelattage afin de fixer mes propres lattes à tuiles. Jusqu'à ce stade, j'ai réussi à les clouer depuis l'extérieur, parvenant encore à me sortir hors du trou. Mais pour la dernière, j'ai dû clouer la latte depuis l'intérieur, ne voyant pratiquement pas ce que je faisais avec mes mains pour planter mon clou !
    20140906_112947
    Il s'agit à présent de remettre les tuiles en place. La latte du bas est de guingois, mais ma foi j'ai respecté l'alignement d'origine (argh, ma toquade de la symétrie a souffert !). On voit des jours entre les tuiles, ce qui m'a beaucoup inquiétée. Je suis allée regarder à d'autres endroits du toit... apparemment c'est normal puisque là encore il y avait des petites bribes de jour qui rentraient.
    Pour l'isolation, il serait judicieux de remettre les planches de bois (comme on voit tout en bas de la photo), mais je préfère attendre une bonne grosse pluie venteuse pour monter au grenier et regarder comment ma réparation se comporte.
    20140906_123844
    Et voici le toit rafistolé ! Facile à voir l'endroit où je l'ai fait, c'est celui où il n'y a pas de mousse ;-)
    Ouf, voici une mission accomplie, en deux heures de temps ! Moi qui m'étais réservé tout le week-end, en priant pour qu'il ne pleuve pas ! Il peut maintenant neiger, le toit est prêt !
    20140906_123018

    votre commentaire
  • Je suis extrêmement triste de vous annoncer que, dorénavant, il y aura une petite star de moins sur mes prochaines photos. Mon petit Grisha s'en est allé vendredi dernier, j'espère qu'il est en paix et qu'il a retrouvé son frère Mouchka, parti avant même que je n'emménage dans la maison. Fichues maladies rénales génétiques!

    Comme Grisha était très souvent sur mes photos, j'ai voulu lui rendre un petit hommage ici.

    Grisha
     

    Grisha pendant les travaux...

    Sur la méridienne, Grisha surveille l'arrachage de l'ancien parquet du salon.
    Même dans les odeurs de peinture fraîche, Grisha a toujours été dans les parages :
    Et finalement, test et approbation du nouveau mobilier ! Merci pour tout mon petit minou!

    votre commentaire
  • Voici une pièce que vous ne connaissez pas encore. Il s'agit d'une chambre située derrière la cuisine (de l'autre côté de cet affreux mur en briques. Quand j'aurai les moyens de refaire ma cuisine (c'est-à-dire hélas dans longtemps), j'abattrai ce mur et agrandirai la cuisine. En attendant, cette pièce sert de débarras et de "dressing" un peu en désordre. Tout est stocké au sol, je décide donc d'utiliser la surface de ce mur à des fins de rangement.

    20140528_181525

    Avec deux équerres, une barre métallique, une perceuse à percussion et quelques vis, la nouvelle penderie est montée en vingt minutes. Il est désormais possible de disposer mon chariot de bricolage et mon sac à linge en-dessous. Une bonne chose de faite !

    20140528_185753
     

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique