• Réparation d'un trou dans le toit !

    Depuis neuf mois (en fait depuis l'installation de la cheminée du chauffage à gaz), mon toit comporte un gros trou, bouché par cette plaque de bois. Comme on le voit sur la photo, les tuiles commencent à se casser la figure. Il y a quelques semaines, le vent a soufflé tellement fort que la planche a bougé et qu'il y a eu de l'eau jusqu'au rez-de-chaussée (heureusement, c'est la cage d'escaliers juste en-dessous et elle sera à rénover de toute façon). La peinture du plafond de celle-ci a commencé à cloquer, les bois à ramollir, bref il fallait agir! N'attendant donc plus une aide promise, je me lance toute seule dans l'aventure. Je ne suis pas rassurée, notamment par l'idée de faire tomber une tuile par mégarde sur l'un de mes chats! Pour l'anecdote, la petite fenêtre mignonne est un pigeonnier. Mais je n'ai encore jamais vu d'oiseau dedans.
    20140906_102812
    Pour accéder à l'endroit du toit d'où je dois faire ma réparation (et depuis lequel je prends la photo), je dois passer par un petit trou (flèche verte). Et juste devant, il y a la cheminée du chauffage. Et SURTOUT un immense trou qui traverse deux étages. Autant dire qu'il vaut mieux ne pas avoir le vertige !
    20140906_110533
    Première étape : enlever la planche en bois et les tuiles, afin d'avoir accès à la charpente. Comme vous le voyez, ça n'est pas un petit trou!!
    20140906_104331
    La vue est très belle, mais je n'en profite guère, toute à ma besogne.
    20140906_105141
    Un ami m'a prêté ce petit outil osscillant qui a fait merveille pour couper le bois de manière très pratique. Une scie sauteuse ou à main auraient été difficiles à manipuler. Vous voyez mon toit, il n'est plus tout jeune... il a 155 ans! J'ai retrouvé une inscription sous une tuile "juin 1911". Preuve qu'il avait déjà été réparé, puisque la maison date de 1859. C'est mon prochain gros challenge, refaire le toit en entier par une entreprise, mais chaque chose en son temps.
    20140906_110745
    J'ai installé un nouveau contrelattage afin de fixer mes propres lattes à tuiles. Jusqu'à ce stade, j'ai réussi à les clouer depuis l'extérieur, parvenant encore à me sortir hors du trou. Mais pour la dernière, j'ai dû clouer la latte depuis l'intérieur, ne voyant pratiquement pas ce que je faisais avec mes mains pour planter mon clou !
    20140906_112947
    Il s'agit à présent de remettre les tuiles en place. La latte du bas est de guingois, mais ma foi j'ai respecté l'alignement d'origine (argh, ma toquade de la symétrie a souffert !). On voit des jours entre les tuiles, ce qui m'a beaucoup inquiétée. Je suis allée regarder à d'autres endroits du toit... apparemment c'est normal puisque là encore il y avait des petites bribes de jour qui rentraient.
    Pour l'isolation, il serait judicieux de remettre les planches de bois (comme on voit tout en bas de la photo), mais je préfère attendre une bonne grosse pluie venteuse pour monter au grenier et regarder comment ma réparation se comporte.
    20140906_123844
    Et voici le toit rafistolé ! Facile à voir l'endroit où je l'ai fait, c'est celui où il n'y a pas de mousse ;-)
    Ouf, voici une mission accomplie, en deux heures de temps ! Moi qui m'étais réservé tout le week-end, en priant pour qu'il ne pleuve pas ! Il peut maintenant neiger, le toit est prêt !
    20140906_123018

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :