• Mur prêt, poncé et dépoussiéré...

    Pose du haut du cadre de la moulure...

    Le cadre fini !


    votre commentaire
  • Pour un samedi bien occupé, c'était un samedi bien occupé ! Tout d'abord, j'ai appliqué un apprêt pour plâtre le vendredi soir. Comme on le voit sur la photo suivante, ce mur est un peu un patchwork de différentes sortes de plâtres, déposés là au fil des années, et une couche de fixateur-durcisseur n'était pas du luxe.

    Le lendemain, tout était bien sec. C'est donc parti pour la pose du voile de rénovation. C'est un peu particulier, car je dois détourer mes moulures. Je n'en mets volontairement pas au centre, car il y aura du tissu tendu à la place (c'est aussi parce que je n'aurai pas assez de voile).

    Tadadam! Tout le mur est désormais unifié grâce au voile de rénovation, d'un beau grain bien lisse, prêt pour la peinture !

    J'ai dû décaper un bout du cadre de fenêtre avant de poser le voile de rénovation (si je l'avais fait après, j'aurais peut-être abîmé la toile avec le décapeur et le ponçage). Résultat : mal de gorge. Aussi, je vais faire analyser la peinture, comme je l'avais fait pour une autre pièce (et qui n'avait rien révélé). Mieux vaut miser sur la prudence. Echantillon prêt pour l'envoi au laboratoire :


    1 commentaire
  • Il y a une chose qui m'a toujours fait rêver, depuis toute petite, c'est le tissu aux murs. Dans ma tête, j'ai toujours associé ça aux châteaux, aux vieux manoirs. Quoi de plus naturel que de réaliser ce petit rêve chez moi? Ca n'a d'ailleurs pas l'air compliqué. Tout d'abord, voici le cadre destiné à recevoir le tissu :

    Je découpe ensuite un gabarit pouvant s'insérer dans le cadre de ma moulure. Il s'agit d'un panneau synthétique extrêmement rigide (et qui a l'avantage, contrairement au pavatex, de ne pas se courber avec le temps). Même armée d'une scie sauteuse à lame pour métal, je galère !

    Et PAF, ce faisant, je me trompe dans ma coupe (parfois je ne réfléchis vraiment pas). Que faire ? Ces panneaux coûtent les yeux de la tête et je suis bloquée dans mon avancement. Je choisis donc de recoller les morceaux à la colle à deux composants... et on verra. Ouahou, j'ai vraiment eu bien fait d'essayer ! Cette colle est vraiment incroyable ! J'ai pu fixer les morceaux et les redécouper à la scie sauteuse, ça a tenu!

    Etape suivante, coupe du tissu. Colle ou pas colle, je n'ai pas le droit à l'erreur ce coup-ci ! Comme ce tissu est synthétique (hé ouais, snif), je peux condamner les fils à l'aide d'une flamme de briquet, ce qui les soude entre eux et empêche le tissu de s'effilocher.

    Je fixe ensuite le tissu à l'aide de scotch fort (il y a sûrement mieux, mais bon...) sur le gabarit. Entre les deux, j'ai inséré une couche de ouatine afin de donner du gonflant et du rebondi au tissu. Pas mal hein? Essai de peinture dorée sur une rosette... pas très concluant d'ailleurs (peinture trop translucide, résultat trop pâle et faux).

    Hé voilà déjà un côté de fait ! Je trouve que ça rend vraiment bien. Vivement la peinture des murs pour donner plus de relief !

    Ce tissu est formidable : quand on le regarde d'un côté, les motifs paraissent bruns. Et dans l'autre sens, ils sont tout dorés et scintillants !

           


    votre commentaire
  • Hier soir, la dernière des moulures qui est aussi la plus grande de la pièce – a été mise en place. Elle attend, elle aussi, son miroir sur mesure. Hélas, finances obligent en cette pédiode de Noël (et de paiement de chaudière il y a quelques jours), je dois un peu lever le pied sur les dépenses. Pas grave, ça n'en sera que plus savoureux avec un peu d'attente... et je ne serai pas désoeuvrée pour autant dans les jours à venir. Prochaine étape : les peintures !


    votre commentaire
  • On ne le voit pas très bien sur cette photo à cause du reflet de la lampe, mais j'ai commencé à peindre le fond du mur en  gris clair. Ainsi, les moulures ressortiront mieux (voir celle de droite) :

    J'ai enfin trouvé LA peinture dorée qui va bien ! C'est celle qui se rapproche le plus de la dorure à la feuille, selon les nombreuses marques que j'ai trouvées. Un secret : il s'agit de la marque Levis (Levis Gold, peinture métallisée dorée).

    Ici, en cadre de porte. Je trouve les teintes très douces et agréables, entre ce doré et le gris clair du mur :


    votre commentaire
  • Mmh, il y a quelque chose qui me dérange avec cette porte. Je la trouve trop simple et sobre pour le standing que j'imagine pour cette pièce. Let's go for "Pimp my door"...

    Pour commencer, j'ai cloué une moulure en bois par-dessus le cadre (merci Mr Bricolage pour sa large gamme de profilés) :

    Un petit avant-après pour mieux se rendre compte du résultat :

        

    Bon, c'est déjà pas mal. Mais les portes elles aussi ont besoin d'un coup de pouce pour avoir un style plus chic. Pour moins de 20 euros, il est possible d'obtenir un coup d'éclat pour pas cher. Donc, il s'agit de plaques de médium découpées selon des modèles de costumes de portes classiques. Une scie sauteuse, une défonceuse pour faire un liseré décoratif et le tour est joué en quelques minutes :

    On visse, on colmate les trous pour les têtes de vis (fraisés avec la défonceuse) grâce à de la pâte à bois, on laisse sécher et on ponce. C'est prêt pour la peinture !

    Le résultat une fois le primaire d'accrochage appliqué. Pas mal non ? Mon pauvre Grisha est exaspéré par la ponceuse et les odeurs de peinture, mais il pose quand même pour la photo :

    Pour la deuxième porte (celle qui est vitrée), je décide de procéder de la même manière : les profilés vont enjoliver de leur moulure ce cadre un peu simple et SURTOUT masquer le raccord bois-placo :

    Voilà qui est mieux :

    Après l'éreintant ponçage manuel de cette fichue porte, la mise en peinture (primaire) commence. Argh, mille fois hélas, je suis au bout du pot, il me reste un battant à peindre et le magasin est fermé jusqu'au 6 janvier. Tant pis, il me reste encore beaucoup d'autres choses à faire, comme vous le verrez très prochainement ;-)


    votre commentaire
  • En deux jours de boulot, la porte a totalement changé de look. Comme quoi, il ne faut pas grand-chose pour arriver à un style château (surtout du temps !).

    Je n'arrive toujours pas à dire "les portes" au pluriel. En effet, celle de droite est fausse et est là uniquement pour équilibrer la symétrie du mur.

    20131229_235917

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Rappelez-vous, c'est la même vue il y a deux mois et demi :

      


    votre commentaire
  • Hé non, ça n'est pas un atelier biscuits de Noël, mais un atelier moulures, afin d'apporter une touche finale à mes portes. Un moule (qu'on trouve facilement au Do-It), du plâtre et une bonne couche de peinture magique plus tard, voici 8 délicieuses petites rosettes 100% maison prêtes pour la pose :

    20131230_215303

    Et la touche finale :

    20131230_230158


    votre commentaire
  • Le mur que vous voyez sur la photo ci-dessous est presque fini! Il manque encore le grand miroir qui ira au-dessus de la cheminée (à l'intérieur de la moulure, à la place du trumeau qui est là provisoirement). Il manque aussi les moulures au-dessus de la porte de gauche (ai épuisé mon stock parisien mais j'y retournerai d'ici quelques semaines!). Il faudra aussi une belle lampe. Celle-ci, avec ses vouivres et ses dragons aurait mieux sa place dans un manoir écossais hanté.

    Si vous êtes observateurs, il y a trois chats sur cette photo : mes petits poilus ne sont jamais bien loin (Grisha, Schatzeli et Banzaï)!

    20140105_102304


    votre commentaire
  • Ces temps-ci, j'avance un peu au compte-gouttes. Voici les dernières tâches effectuées. Ici, la peinture de la porte. Elle ressemble enfin à quelque chose! J'ai dû utiliser du reboucheur car elle était tout abîmée dans le bas (apparemment par les griffes d'un chien furieux d'être enfermé) :

    20140112_145402

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un détail, la poignée :

    20140112_145734

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique