• Après cinq jours de montage, tous les soirs après le travail et jusqu'à minuit (voire plus tard), la cloison est montée! Pour une première, je suis contente du résultat! D'autant plus que j'ai correctement estimé le nombre de matériaux, à l'unité près! Résultat en images, comme toujours :

    Le "faux conduit de fumées", avec quelques éléments de la cheminée pour donner une idée de la suite. Pour les soutenir, je les ai posés sur des mallette et sur un chauffage d'appoint (comme tout le monde me demande ce que c'est, voici donc l'info!
    Prochaine étape : faire les joints, reboucher les trous des vis et poser les bandes de renfort pour les angles. Il y a encore du boulot!

    votre commentaire
  • Profitant de la présence d'un plâtrier-peintre qui travaille au rez chez Candice, j'ai demandé un petit cours sur les joints. Il a une patte incroyablement sûre, moi je galère... mais fais de mon mieux.
    20130303_121408[1]

    votre commentaire
  • Cette semaine, j'étais en vacances. J'en a donc profité pour aider un peu Candice avec son appartement du rez, dont la deuxième pièce est presque finie.

    J'en ai aussi profité pour monter ma superbe cheminée en marbre de Carrare, qui attend son heure depuis octobre dans ma cave. C'est parti, avec la construction d'une base en briques réfractaires et en mortier réfractaire. Ma première expérience en matière de mur et je pense avoir la patte :

    20130307_160950
    Après le séchage du mortier (que ces temps de séchage sont longs quand on est enthousiaste!), pose du placage de gauche, à l'aide d'une colle spéciale pour marbre et granit, qui ressemble à du plâtre :
    20130308_195220
    Montage du muret de droite, avec des planches et des serre-joints, histoire de rendre la structure la plus droite possible (vérification au niveau à bulle) :
    20130309_105528
    Pose du placage de droite :
    20130309_154504
    Construction du foyer en briques, qui sera au bio-éthanol :
    20130309_172504
    En gros plan :
    20130309_172652
    Pose du fronton et du plateau. Banzaï a l'air d'apprécier cette nouvelle cheminée!
    20130310_103800
    Il reste encore à monter les parements latéraux du foyer en briques réfractaires. Comme j'aime cette cheminée, c'est vraiment une belle pièce !
    20130310_103841
     
    20130310_104500
     

    Attention : cette cheminée est décorative uniquement. Elle n'est pas aux normes et il ne faut pas s'inspirer des photos de ce blog pour construire une cheminée opérationnelle. Celle-ci fonctionnera au bio-éthanol car il n'existe pas de conduit de cheminée à cet endroit. C'était trop cher de budget (20'000.- euros!).


    votre commentaire
  • Un peu de changement ces jours-ci, avec la pose de ces magnifiques moulures (Arstyl, modèles Z40 et Z41). Elles sont synthétiques mais imitent merveilleusement des stucs anciens (revêtement extrêmement bien imité, petites marques d'imperfection qui évite le style "plastique moulé"). J'ai littéralement craqué sur ce modèle à la décoration très légère et raffinée, qu'on dirait en porcelaine biscuit. Voilà mon fronton de cheminée :
    20130315_205001
    Et une partie du plafond (chaque fenêtre aura son fronton décoré) :
    IMG_1240
    Qu'est-ce qu'est ce petit cercle, là au milieu?
    20130317_160916
    Un petit trou disgracieux qui sera presque invisible une fois retravaillé et peint. Mais qu'est-ce, au fait?
    20130317_160811
    Plop, ça s'ouvre! Il s'agit simplement de l'accès au circuit électrique !
    20130317_160820
    La fenêtre avant :
    20130317_184012
    Et la fenêtre après. Quel changement !
    IMG_1241

    votre commentaire
  • Ce week-end, j'ai tâté un peu de tout. Ici, je dissimule ces planches avec des chutes de placo (auparavant, il y avait à cet endroit une armoire encastrée).
    IMG_1270
    Un petit "avant-après" comme j'aime, avec ce manteau de cheminée factice après lequel j'ai momentanément accroché ces bougoirs. Ils seront remplacés par des appliques, quand l'électricité sera amenée à ces points-là.
    IMG_1266
    Je suis particulièrement fière de mon résultat d'angle, à l'aide de bande armée et de voile de rénovation. C'était la première fois que j'utilisais une telle bande... et aussi que je fabriquais un angle :
    IMG_1269
    Et derrière chaque bougeoir, un trou pratiqué à l'aide d'une scie-cloche, en prévision des gaines électriques.
    IMG_1263
    La pose du voile de rénovation a commencé sur la gauche. Je réaliserai la partie de droite quand l'électricité sera installée derrières les bougeoirs qu'on voit sur le manteau de cheminée factice. En effet, on ne le voit pas sur la photo, mais il est possible de se glisser à l'intérieur du manteau depuis la droite de ce coffrage. Cela simplifiera peut-être la tâche de l'électricien. J'ai mis le lien vers la taille réelle de cette image, afin de mieux voir les détails de cette pièce.

     

    votre commentaire
  • Après un petit périple parisien et normand pour les fêtes de Pâquues, me revoici à pied d'oeuvre. Pour reprendre de bonnes habitudes, je m'attaque à cette boiserie. Comme j'ai coupé la pièce en deux (faut-il encore le rappeler?), les boiseries n'étaient pas du tout accordées (voire inexistantes sur certaines parois).

    C'est donc grâce à quelques lattes de bois que je commence à recréer la boiserie sur ce mur. On voit bien la saignée où passait l'ancien mur, avec la peinture verte dans la pièce de gauche et la bleue dans celle de droite.

    Prochaine étape : pose d'un pan de pavatex pour masquer ces "trous".

    votre commentaire
  • Voilà... le dernier bout de mur du salon a enfin son voile de rénovation. Un tout petit job sympa pour une fin de dimanche. Ce bout de mur était tellement mal en point que je l'avais gardé pour la fin.

    482777_10200506617499904_1167429302_n
     
    541455_10200506619979966_615342569_n

    votre commentaire
  • La grande interrogation, depuis le début de la rénovation de ce salon, c'est l'emplacement et le type des moulures. J'aime beaucoup les stucs à la Trianon, mais je dois veiller à ne pas faire crouler cette pièce sous les ornements, car elle n'a pas les dimensions d'un salon de palais, elle est petite en comparaison!

    Comme je ne m'en sortais pas avec ma seule imagination (d'autant plus que rien n'est symétrique dans cette pièce, ni les fenêtres, ni les portes, etc.), j'ai réalisé une maquette en carton à l'échelle du salon, qui respecte les dimensions au centimètre près dans la réalité. Les moulures visibles ici sont également à l'échelle, mais je ne sais pas encore si c'est ce modèle que j'utiliserai.

    plan1

    votre commentaire
  • Aaaah, après des mois de travaux, le plafond est ENFIN FINI (à quelques retouches de peinture près). Cette durée s'explique notamment par mes hésitations dans le choix des moulures et... par leur prix! Et voilà donc CHF 1600.- de plastique suspendu au-dessus de ma tête (argh, je n'aime mieux pas trop penser à quelles vacances j'aurais pu me payer avec ça... n'importe, elles seraient de toute façon finies à l'heure où j'écris, tandis que les moulures sont toujours là. On se réconforte comme on peut!).

    Ensuite, j'ai installé mes fabuleuses chandelles électriques à flamme vacillante, qu'un variateur intégré fait varier d'intensité, pour un plus bel effet! Seul hic, pour des raisons techniques dont je vous fais grâce, j'ai dû refaire toute l'électrification des deux lustres. C'est parti pour un petit coup de soudure :

    soudure
    Les chandelles en situation. Remarquez comme la lumière est orangée et douce... comme de vraies bougies!
    lustres
    Un gros plan des chandelles du manteau de cheminée (qui attendent leur applique).
    bougies
    Et une vue d'ensemble, avec les chandelles électriques et les moulures installées. Ca commence vraiment à devenir pas mal!
    20130504_125557

    votre commentaire
  • Profitant des 4 jours de congé de l'Ascension, les travaux ont bien avancé! Je n'ai fait que bricoler dans mon salon (et reposer ma migraine aux moments perdus).

    Première étape : les moulures! C'est celle que je préfère, car c'est rapide à installer et le résultat est immédiat! Schatzeli, toujours présent, surveille les travaux de près :

    20130507_183029
     

    AVANT

    20130509_130029

    APRES

    Dans la niche centrale du haut sera installée une peinture. Et un miroir dans celle du bas.

    20130510_140833

    20130510_140252
     
     
    Je me suis ensuite attaquée au faux manteau de cheminée. L'électricité étant enfin installée à l'intérieur, j'ai pu le fermer complètement à l'aide de placo. Le trou béant (à la place du panneau vert) est dorénavant bouché.
     
    On visse...
    20130509_193109
    On jointe à l'enduit...
    20130510_115147
    Et on tapisse de voile de rénovation !
    20130511_114340
     
    Je vous invite ensuite dans la menuiserie de l'Ouvrière du 19ème, c'est à dire qu'on y travaille par terre, sur un carton en guise d'établi, en se roulant dans la poussière et en prenant garde à ne pas abîmer le parquet. Grâce à ce laboratoire de haute technologie, j'ai des genoux de footballeur : pleins de bleus et d'éraflures. Mais le coeur est content car la motivation y est. Voici l'atelier en question :
    20130512_145414
     
    Et pourquoi tout ceci? Tout simplement pour créer les soubassements en bois. En effet, cette paroi ayant été construite en intégralité par mes (plus très) blanches mains, il fallait faire le raccord avec les autres murs et garder ce cachet authentique jusque dans les moindres détails :
     
    C'est parti pour l'habillage de cette plaque de placo :
    20130511_200529
    Fabrication du soubassement avec... des planches d'étagère trouvées dans mon grenier ! On est recycleuse ou on ne l'est pas. Hum, pas facile de couper droit avec la scie sauteuse!
    20130511_200959

    Pose des frises décoratives et joint à l'angle pour cacher les petites imperfections de coupe :

    20130512_172854

    Et primaire d'accrochage blanc :
    20130513_201634

     

    AVANT

    20130512_172845
     

    APRES

    20130513_203116
     
    Il fallait bien y venir, malgré ma très mauvaise volonté : le décapage thermique! J'ai trois immenses cadres de fenêtre à décaper. Ce cadre-ci, après tests, est le pire de tous car il est recouvert de multiples couches de peinture. Une torture chinoise pour le poignet. J'ai donc décidé - afin d'éviter une tendinite - de ne travailler au décapage pendant 1 heure par jour maximum. De plus, avec les températures estivales qui approchent, c'est la fournaise! Ici, la spatule collée dans les multiples couches de peinture :
    20130513_065754
    Par endroits, j'ai compté en tout cas 4 couches de peinture, dont les premières sont certainement celles d'origine : beige, brun, pêche clair, bleu foncé puis bleu clair. La difficulté, c'est surtout le haut du cadre : je n'ai pas la même force de poignet depuis le haut de l'escabeau!
    20130513_065738
     
    Petite cerise sur le gâteau du week-end, pour terminer : j'ai peint mes cadres de porte. Ouf, adieu cet horrible bois de sapin qui n'allait pas du tout dans le décor !
    20130511_195249

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique