• Une plinthe à rénover

    Le mur que j'ai démoli passait au beau milieu du futur salon. J'ai donc dû oeuvrer avec force pour unifier l'ensemble, car il restait une large saignée entre les deux anciennes pièces. Situation initiale, après le cassage de la paroi :

    20120916_101638
    Nettoyage de la saignée et des éléments friables
    20120916_123102
    Plâtrage en cours
    20120917_213350
    Le soubassement traversé par le mur était difficilement réparable (différence de hauteur et de profondeur). J'ai donc démonté et remplacé le tout par un tasseau et du contreplaqué.
    20121118_162614
    Arrachage des anciens panneaux. De la poussière antique, toujours de la poussière antique et pas de trésor en vue ! Dans une si vieille maison, il doit bien y en avoir quelque part !?
    20121230_140508
    Préparation du tasseau qui coiffe le soubassement. J'ai reproduit la bordure décorative à l'identique grâce à un petit coup de défonceuse :
    20121230_150755
    Montage de la plaque et du tasseau.
    20121230_153603
    Un nouveau panneau tout neuf et un mur rénové. Il n'y a plus qu'à peindre !
    20121230_152813

  • Commentaires

    1
    Flolifleur
    Mercredi 18 Septembre 2013 à 14:39
    Bonjour et félicitations pour votre beau travail. Juste une remarque amicale, avant de "balancer" un plancher que vous dites "de ferme" sachez que c'était un authentique plancher à la parisienne en pin et chêne. Une antiquité et un savoir-faire oublié :/ N'hésitez pas à demander, on vous renseigne très volontiers ;) Bien cordialement, Flolifleur.
    2
    delphiva Profil de delphiva
    Mercredi 18 Septembre 2013 à 15:06
    Bonjour et merci pour votre message, aussi encourageant qu'instructif! Malheureusement pour lui, ce plancher était en bien mauvais état, fêlé, mangé de vrillettes par endroits, creusé par le passage des pieds et dont les veines en relief se soulevaient (je ne vous dis pas les échardes, mes orteils en frémissent encore). Il aurait fallu sacrément le poncer pour le ravoir, et de tous côtés. Raison pour laquelle il a fini en bois de chauffage :-/ Je l'aurais bien donné, mais il avait moins de 10 mètres carrés et était vraiment trop abîmé. C'était une tristesse pour moi aussi de démonter le travail "de nos anciens" et j'ai eu une pensée émue pour toutes ces mains qui l'ont créé. J'ai ensuite décidé de le remplacer par un parquet de 1900, plus pimpant et davantage dans le style élégant d'une demeure haussmannienne. Vous avez l'air de bien vous y connaître, êtes-vous parqueteur? Si cela vous intéresse, je peux vous donner le parquet du bureau-bibliothèque, que je vais enlever aussi. Mais il n'a rien de spécial : http://louvrieredu19eme.kazeo.com/bureau-bibliotheque-a-l-anglaise-a-venir/bureau-bibliotheque-a-l-anglaise-a-venir,r1837064.html Amicalement, Delphine
    3
    Flolifleur
    Dimanche 29 Septembre 2013 à 23:21
    Bravo Delphine, je ne peux que vous féliciter, vos résultats et votre enthousiasme sont communicatifs. Je suis historienne d'art et tout me passionne, y compris les arts décoratifs de "campagne" -comprenez, loin des grandes villes et des naissances des modes- bien que les bourgeois des "campagnes" savaient fort bien agrémenter leur maison aux dernières nouveautés. . Votre travail est passionnant et cela fait plaisir de voir que des gens, surtout jeunes, se rendent compte du savoir-faire ancien et le préservent. Vous avez remplacé votre plancher de très belle façon et vous ne pouviez pas mieux faire, c'est parfait. Le seul conseil que je vous donnerai (mais je vois que vous avez le meilleur instinct qui soit) est de faire attention à ne pas mettre des matériaux antérieurs à la maison, vous savez bien pourquoi, c'est antinomique ;) du genre imitation dalles de monastère du 11ème, comme j'ai retrouvé dans ma maison construite entre les xvi, xvii et xviii. Déception :( Déception car cela a remplacé les matériaux d'origine qui étaient splendides comme vous imaginez. Comment expliquer à un architecte qu'un carreau ciment du XVIII est irremplaçable et certainement pas par du carrelage à 2 balles ?! trop tard le mal avait déjà été fait :( bon, chère Delphine, je vous suis désormais avec un très grand plaisir :) Continuez à nous émouvoir avec votre passion, le résultat est superbe. Bien amicalement, Flolifleur
    4
    Flolifleur
    Dimanche 29 Septembre 2013 à 23:22
    Bravo Delphine, je ne peux que vous féliciter, vos résultats et votre enthousiasme sont communicatifs. Je suis historienne d'art et tout me passionne, y compris les arts décoratifs de "campagne" -comprenez, loin des grandes villes et des naissances des modes- bien que les bourgeois des "campagnes" savaient fort bien agrémenter leur maison aux dernières nouveautés. . Votre travail est passionnant et cela fait plaisir de voir que des gens, surtout jeunes, se rendent compte du savoir-faire ancien et le préservent. Vous avez remplacé votre plancher de très belle façon et vous ne pouviez pas mieux faire, c'est parfait. Le seul conseil que je vous donnerai (mais je vois que vous avez le meilleur instinct qui soit) est de faire attention à ne pas mettre des matériaux antérieurs à la maison, vous savez bien pourquoi, c'est antinomique ;) du genre imitation dalles de monastère du 11ème, comme j'ai retrouvé dans ma maison construite entre les xvi, xvii et xviii. Déception :( Déception car cela a remplacé les matériaux d'origine qui étaient splendides comme vous imaginez. Comment expliquer à un architecte qu'un carreau ciment du XVIII est irremplaçable et certainement pas par du carrelage à 2 balles ?! trop tard le mal avait déjà été fait :( bon, chère Delphine, je vous suis désormais avec un très grand plaisir :) Continuez à nous émouvoir avec votre passion, le résultat est superbe. Bien amicalement, Flolifleur
    5
    Flolifleur
    Dimanche 29 Septembre 2013 à 23:25
    Mon poulailler a été fait (par l'ancien propriétaire en parquet chêne massif marqueté du XVIII car il le trouvait moche dans le salon :( Donc dans le salon il y a un parquet industriel à 340.- / m2 qui ne demande qu'à être décloué et dans le jardin il y a un poulailler en parquet à 1'000.- le m2 s'il fallait le faire refaire... Argh ! Bien amicalement, Flolifleur
    6
    delphiva Profil de delphiva
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 18:57
    Houlà, elles devaient se vernir les griffes, ces poules, avec un tel parquet! Ça me fait bien saigner les oreilles, cette histoire. De nos jours, la mode prime sur tout... mais il y a encore heureusement des personnes qui savent apprécier les belles choses (solides) de nos Anciens! Salutations. Delphine
    7
    delphiva Profil de delphiva
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 19:09
    Pour répondre à votre message précédent (oui, je lis à l'envers...)... Merci vos encouragements me font chaud au cœur! Contente que l'enthousiasme soit communicatif, je ne m'attendais en effet pas à cela :-) Et merci aussi pour vos conseils en qualité d'historienne d'art! Je prendrai garde à ne pas mélanger les styles (j'essaie toujours de me documenter un peu avant). Sacrilège toutefois, le salon que j'ai commandé : c'est du 100% contemporain (mais d'inspiration ancienne, bien sûr!). Les meubles d'époque que j'ai trouvés me semblaient trop inconfortables (sièges genre crin, raides comme des piquets ou alors effondrés et j'en passe). Oh vous avez aussi une ancienne maison, à ce que je vois! Ca doit être passionnant à "lire", les traces que plusieurs siècles de construction ont laissé! Quant au mélange des styles, je pense que nos Anciens récupéraient eux aussi les choses, les pierres. Ils devaient être bien plus recycleurs que nous... je ne suis donc pas étonnée de cette pierre de monastère que vous avez trouvée. Ça donne un charme, on se demande qui a bien pu la mettre là ;-) Les architectes actuels, mouais, il n'y a qu'à voir ce qu'ils sont capables de faire... du géométrique, du recherché, de la ligne, du concept... bla bla bla, ça me saoule. A chaque époque sa mode, il en a toujours été ainsi (quand on repense aux critiques qui ont précédé la construction du "tas de ferraille Eiffel" et qu'on voit quel symbole c'est aujourd'hui! A très bientôt et merci encore ! Delphine
    8
    Flolifleur
    Vendredi 8 Novembre 2013 à 11:44
    Hélas non, le carrelage imitation "dalles anciennes de monastère du 11ème siècle est bien un ersatz en poudre de hein? reconstitué contemporain beurk et en plus ça ne tient ni aux intempéries ni à une usure normale :( Une bonne dose d'argent jetée par la fenêtre... Le pire est qu'il recouvre d'anciennes marches d'escalier en molasse jaune qui ont été bien bétonnées pour que ça tienne mieux et surtout que ce soit plus mieux droit :/ un carnage. Il y en a des mètres et des mètres carrés ça va coûter une fortune à remettre en état :/ Vous avez absolument raison, la récupération est un bonheur en soi surtout lorsque c'est fait avec intelligence et que les matériaux sont à la hauteur de l'époque. Je n'inclus bien sûr pas le petit rien acheté aux puces qui nous charme même si c'est une copie. Ce qui doit être pensé avec attention ce sont les matériaux qui vont rester longtemps. Je ne m'inquiète pas du tout pour votre maison, elle redevient coquette et somptueuse grâce à vous. Belle journée à vous. Flolifleur
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :